PIGMENTS TERRES VERTES

LES TERRES VERTES

Composition : La terre verte est une roche c’est-à-dire un mélange de minéraux dont l’un au moins est vert, elle fait partie de la famille des argiles.

La glauconie : C’est un silicate complexe d’aluminium et de potassium contenant du fer. (Chimiquement proche du mica).

La céladonite : c’est un silicate d’aluminium, de magnésium et de sodium contenant du fer.

terres vertes

Aujourd’hui, nous trouvons les terres vertes authentiques, les terres vertes embellies et les mix de pigments reconstituant les couleurs de la terre verte.

– Quelques véritables terres vertes authentiques qui sont broyées artisanalement, mais le prix est dissuasif pour une utilisation au kilo. (Dans la chaux, la peinture à la farine, la déco …). Son utilisation pour la restauration de peintures ou des techniques demandant peu de quantité comme la tempéra à l’œuf, l’aquarelle…

– Les imitations de terre verte, vendu aujourd’hui sous le nom de terre verte est un mix de pigments : avec de la terre jaune et du vert oxyde de chrome, pour certaines fabrications avec du bleu pour un joli reflet bleu vert et aussi du noir de charbon végétal pour la rendre plus foncée.
La terre verte embellie, avec de la terre verte commune (qui est très claire) avec un ajout de vert oxyde de chrome pour lui donner du peps.

=> Mais le PRINCIPAL DANS LE PIGMENT C’EST D’AVOIR LA JOLIE COULEUR QUI NOUS PLAIT, la composition est secondaire, c’est pour les puristes et les professionnels des techniques anciennes.

Nous essayons, quand nous avons toutes les informations du producteur de bien noter si le pigment est authentique ou pas. C’est bien sur le prix qui va vous indiquer la pureté et son authenticité.

Histoire des pigments terres vertes :

On commence à voir apparaitre l’utilisation de la terre verte à l’époque égyptienne et romaine. A l’époque romaine, les marchands de couleurs et les artisans avaient des recettes d’atelier et fabriquaient des mélanges pour optimiser la couleur des terres vertes, avec : 75% de céladonite de Brentonico + 20% de glauconie de Vieux Pierrefeu (nord de Nice) et 5% de bleu égyptien.(analyse de la couche picturale d’un enduit sur un site de fouille d’une villa romaine).

Les sources d’approvisionnement les plus importantes des terres vertes sont :

– L’Italie avec la terre verte de Brentonico à côté de Vérone dans le vaste massif de Monte-Baldo, petit gisement en profondeur.
– Autres gisements : San Valentino et Castellano : Céladonite pure
– Autre gisement italien : Val di Fassa : 50% céladonite et 50% chlorite
– Chypre dans la massif de Troodos où l’exploitation était en quantité et à fleur de terre. Les extractions industrielles des terres vertes, de Vérone et de Chypre ont cessés dès la fin du XX siècle.

La terre verte est compatible aux techniques :

– La fresque, mais son côté argileux oblige de peintre à beaucoup la diluer ce qui la rend très transparente.
– L’huile et la cire, la rend assez transparente et la fonce.
– La caséine, la rend assez intéressante
– Les gommes, elle reste assez transparente.
– L’œuf, elle a tendance à s’empâter
– La chaux, elle épaissie le mélange (argile + chaux).

Toute l’actualité, nouveautés et astuces COLOR-RARE sur notre compte Instagram :  color.rare.officiel !

Bibliographie :

– Dictionnaire des matériaux du peintre : François Perrego « notre bible, pour un marchand de couleurs)
– Dissertation sur la chlorite ou terre verte de Vérone – Par G de Brignoli de Brunnhoff.

En anglais :
« Terre Verte is defined as “natural earth containing both ferric and ferrous oxides, the variety mined at Monte Baldo near Verona, owes its colour to glauconite, a hydrated silicate of iron, aluminium and potassium. Widely distributed in Germany, etc. as Green Sand and Green Stone
Natural green or mineral earths are colored by Iron-II-silicates, copper silicates, Aluminum, Iron Oxides, Magnesium, Potassium, Hydrated Iron Potassium Silicate or calcium iron/aluminium silicates of varying composition; » (artiscreation.com)